couv_ahnkilie

La Caravane d’Ahnkilie

5 sur 5 basé sur 2 votes client
(5 avis client)

16,00

Description courte

En stock

Catégorie : Étiquettes : , , , , ,

Description du produit

Date de parution Septembre 2014
Nombre de pages  : 455
Grand Format Physique

Résumé

Année 1250, Kadan, le plus grand Magicien du monde parvient à s’échapper de l’Île de Tahou qui le maintenait prisonnier jusqu’à lors. Bien décidé à reprendre son trône, il déclare la guerre au Royaume d’Ahnkilie. Pour se prémunir, le Roi Soghor envoie une petite équipée sur ses terres. Une jeune servante s’y embarque par erreur et semble posséder un artefact légendaire convoité par Kadan. Sa présence fortuite suscite bien des questionnements au sein de la compagnie et leur périple les amène à se demander si Kadan n’aurait pas un mouchard dissimulé dans leur équipe… Tandis que l’Inquisition pourchasse les Magiciens en les traitant d’hérétiques ; Ignus le Maudit, pyromancien capable de rivaliser avec Kadan, sort de sa geôle après 10 ans d’emprisonnement. Le Collier de Shelzar, source de pouvoir infini ne lui est pas étranger et sa venue dans la caravane pourrait bien tout chambouler. Dix héros se lèvent pour renverser l’homme le plus puissant du monde. Parviendront-ils à accomplir leur quête ?

Information complémentaire

Poids 500 kg

5 avis pour La Caravane d’Ahnkilie

  1. :

    Ah La Caravane d’Ahnkilie! Un sucre d’orge! Un chocolat tellement bon qu’on voudrait que la tablette soit infinie! Oui c’est un peu ça quand j’y pense!

    J’ai la chance de l’avoir dédicacé en plus! Avec une petite illustration toute mignonne!

    J’ai lu le 1er chapitre avant sa sortie papier, j’avais terriblement hâte de lire la suite! Et quel bonheur quand je l’ai eu entre mes mains! Mais oui les amateurs de livres comprendront ce que je veux dire! Quand on attend LA révélation!! C’est exactement ça!

    Alors j’ai relu le premier chapitre pour me rappeler des persos puis j’ai cuvé le livre en 3 jours! Ouais plus de 400 pages en 3 jours, je n’ai fait que ça! J’étais tellement à fond dedans que je me disais « Aller encore un petit chapitre et j’arrête! »

    Une perle! J’ai ri! Ce que j’ai ri! De l’humour qui m’a fait penser à Naheulbeuk! Et la fantasy est là, l’épique aussi. Il y a tous les ingrédients et cette touche d’enquête pour découvrir qui est le traître de l’équipe est juste excellente! Car oui, je l’admets, je n’y étais pas du tout! Pourtant j’aime bien les enquêtes policières. Mais bon, Misha m’a rassuré, personne n’a trouvé la vraie réponse avant la fin alors ouf!

    Mes persos préférés sont Ragadorn et Ignus (comment pourrait-il en être autrement, j’aurais bien aimé que sa relation avec Salaün soit plus développée! :p)

    J’ai hâte de lire le tome 2, j’ai eu droit au prologue qui me laisse encore sur ma faim! Hâââââte que ça sorte!!

  2. :

    J’aime bien la fantasy, La Roue du Temps, L’Assassin Royal, les Pratchett… Du coup la couverture et le synopsis m’ont super emballée. Ce que j’aime bien dedans c’est que chaque perso est détailler, il y a plein de dialogue du coup le livre est « vivant ».
    Juste dommage qu’il n’y ait pas de map dedans, je trouve ça plus cool. J’aime bien m’imaginer les lieux avant même de lire, juste pour le plaisir.
    J’ai adorer ce livre. Il a la magie, l’intrigue et même des passages drôles lol. Ignus est taré et je me demande ce que Mishakal va intenter pour le tome 2 que j’attends vraiment.
    J’ai aimer chaque perso, même si au début j’avais du mal à me souvenir des noms un peu compliqués. Ils sont tous attachants.
    Je n’ai rien vu venir pour la fin et ça c’est génial parce que souvent, dans les livres de fantasy on sait déjà où l’auteur nous amène du coup pas de surprise. Là au moins j’ai été bluffée, carrément. Un livre que je relirai, ne serait-ce que pour tous les passages drôles !

  3. :

    Les sagas ne font pas partie de mes lectures, j’ai décidé de faire une exception parce qu’après Dernière Danse, je me demandais comment l’auteure pouvait passer d’un genre à l’autre, si sa plume allait suivre. Lorsque j’ai lu La Caravane d’Ahnkilie j’avais donc beaucoup d’appréhension, n’étant pas adepte de cette littérature trop étalée et en vogue qui finit forcément en films si les ventes en masse sont au rendez-vous.
    J’ai donc tourné les pages, certaine de m’ennuyer, Le Seigneur des Anneaux ne m’a captivée qu’en film. Avant de pouvoir rechigner, des silhouettes ont émergé. Des personnages hauts en couleur. J’ai donc accepté ce défi, les suivre au moins un peu pour voir où ils allaient, si le scénario serait banal comme tous les livres de ce type.
    Eh bien que dire ? Ce fut une telle surprise que je me surprends à remettre en question mes a priori. Comment peut-on écrire avec autant de talent ? Comment peut-on construire des univers si dissemblables et si riches ? Je suis stupéfaite.
    Chaque héros est détaillé, rien n’est laissé au hasard, aucun aspect négligé. Leur quête se trouble à mesure que la menace d’un ennemi intérieur se précise. Je me suis amusée à essayer de deviner l’identité du traître et j’étais bien loin du compte ! Tout se met en branle pour dérouter, surprendre. Il y a un humour assez particulier auquel je n’ai pas toujours adhéré, ne comprenant pas les références. Cela dit c’est écrit avec brio, chaque séquence n’a besoin que de quelques lignes pour s’implanter, contrairement à Dernière Danse qui s’attarde d’avantage sur l’environnement pour dérouter le lecteur. Dans ce cas précis les dialogues sont prépondérants. Ils permettent une évolution rapide des relations internes à la communauté qui permettent d’apprécier ou déprécier les personnages mais surtout de se faire une idée sur l’identité du traître.
    La couverture est plutôt jolie même si je n’imagine absolument pas les protagonistes de cette manière. Le prix est abordable pour un grand format, ceci dit l’espace entre les tirets et les dialogues est un peu trop grand, ce décalage oblige à appuyer d’avantage sur les pages pour pouvoir lire de façon plus appréciable les lignes se rapprochant du dos du livre. L’idée du collier en fin de paragraphe est originale et fait gagner de l’espace soit dit en passant.
    Je n’ai pas tellement de préférence pour les héros de l’histoire et je salue le talent de Mishakal pour avoir su me faire apprécier un tel ouvrage en me donnant envie de lire la suite.

  4. 5 sur 5

    :

    Un livre à l’univers très riche. Tous les personnages sont mis en avant, on a envie d’en savoir encore plus alors on le dévore parce que ce livre est vivant. Quand on le lit, toutes les scènes décrites apparaissent avec une limpidité qui nous oblige à le continuer.
    J’espère que la suite verra le jour parce qu’il est vraiment bon et à beaucoup à offrir.

  5. 5 sur 5

    :

    Un livre qui fait penser à un pur RPG. On retrouve toutes les classes d’une bonne équipe : 2 paloufs, une elfe archère (la base quoi, les elfes ne sont bons qu’à ça c’est bien connu), une maîtresse SM (hum hum !), un soigneur un peu trop badass (depuis quand les soigneurs maîtrisent des sorts de ce level ?!), un taré de psychopathe qui maîtrise le feu et essaie de se faire le soigneur (qui ne dirait pas non c’est clair !), un troubadour cheaté qui peut faire plein de trucs avec sa cithare, un nain spécialiste de la boucherie de lycans, une héroïne naïve qui porte un collier juste abusé et un hobbit là pour les engraisser tout le long de leur voyage !
    Voilà on a fait le tour de l’équipe ! Le scénar nous emmène dans plein d’endroits différents, on voyage en avançant dans leur quête. On en apprend plus sur la personnalité des persos au fur et à mesure. La fin est vraiment marrante, on s’attend à un truc super sérieux, mais avec Ignus en même temps c’est juste pas possible !
    Je trouve dommage qu’il n’y ait pas de map dedans pour qu’on visualise où sont les persos durant leur voyage. Et honnêtement, même si la fin présage une suite, elle est déjà très bien comme ça !

Ajouter un Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *